L'addition entre l'indemnité forfaitaire pour travail dissimulé et l'indemnité de licenciement

Depuis que la cour de cassation a opéré un revirement de jurisprudence en 2013, la reconnaissance d'une situation de travail dissimulé ouvre droit à l'indemnité de licenciement et à une indemnité forfaitaire égale à six mois de salaire. Elles sont cumulables.

Auparavant, le montant des deux indemnités était comparé et seule la plus élevée était versée au salarié victime du travail dissimulé. Mais le 6 février 2013 la chambre sociale de la Cour de cassation a acté la modification suivante :

Du fait que l'indemnité forfaitaire constitue une sanction civile, il n'y a pas d'obstacle à ce qu'elle se cumule avec toutes les indemnités dues lors de la rupture du contrat, notamment l'indemnité de licenciement. Mais pas seulement.


Zoom sur ce cumul.

social
168 caractères
temps de lecture : 1 minute
Déjà visionné par 314 internautes
Vocaliser ce contenu

Qu'il s'agisse de dissimulation d'emploi ou d'activité et quelle que soit la durée de la relation de travail, le salarié non déclaré est considéré comme victime. En conséquence, l'employeur fraudeur doit lui verser une indemnité forfaitaire équivalente à 6 mois de salaire.

Dans la mesure où cette pratique porte atteinte aux droits sociaux du salarié, à savoir l'absence de droits à la retraite, de droit à une allocation chômage et de couverture maladie, cette indemnité forfaitaire est destinée à réparer le préjudice qu'il a subi.

Elle s'additionne avec toutes les autres indemnités prévues par la législation du travail. Selon les cas, il peut s'agir de  l'indemnité :
> pour licenciement sans cause réelle et sérieuse,
> pour non-respect de la procédure de licenciement,
> compensatrice de préavis,
> de congés payés
> de requalification d'un CDD en CDI,

Elle est également cumulable avec les dommages-intérêts pour violation de l'ordre des licenciements.


Pour rappel, l'employeur se rend coupable de travail dissimulé, s'il :
> ne fait pas la déclaration préalable à l'embauche,
> ne délivre pas au salarié un bulletin de salaire,
> mentionne sur la fiche de paie un nombre d'heures de travail inférieur à ce que le salarié a réellement effectué,
> ne fait pas les déclarations obligatoires relatives aux cotisations sociales auprès de l' URSSAF.  

Il risque alors des sanctions civiles comme ce cumul d'indemnités, et des sanctions pénales et administratives.


Rédigé le
Mis à jour le 2020-11-15 17:22
travail dissimulé indemnité licenciement travail dissimulé indemnité dissimulé indemnité licenciement indemnité forfaitaire travail dissimulé dissimulé indemnité indemnité licenciement salarié victime travail salarié indemnité forfaitaire travail dissimulé licenciement cassation indemnités salarié victime employeur droits sanctions
avis-fiscal
Comptabilité GRATUITE.
OCR, RECUP BANCAIRE, IA, AGENDA, TABLEAUX DE BORD
Ouvrir son compte
https://comptatoo.fr
Questions liées :
Quels choix fiscaux à privilégier pour un généalogiste ?
Quels choix fiscaux à privilégier pour un infographiste ?

Toutes les fiches fiscales

Facebook linkedin Comptatoo sur Twitch Comptatoo sur youtube comptableenligne

  • Confiné ?

    Pas de différence


    Un nouveau confinement en vue ? Aucun impact sur notre fourniture de services.


  • Simple

    Vous répondez aux demandes de factures seulement


    Nous avons simplifié le processus au maximum. Il vous suffit de prendre les factures en photos avec votre smartphone / tablette


  • Pas de saisies

    Pas besoin de saisir votre banque, nous la récupérons chaque jour


    Tous les matins à 6 heures, le logiciel de compta récupère les écritures de la veille


  • Liberté

    Aucune obligation croisée entre nos diverses prestations


    Pas d'obligation entre nos prestations, Prévisionnel / Création / Bilan annuel / Suivi comptable / Juridique sont des prestations indépendantes


  • Collaborateur métier

    Votre collaborateur vous est affecté selon votre type d'activité


    Affectation d'un collaborateur expert-comptable en fonction de votre secteur d'activité


  • Rien à cacher

    Vous avez le même accès au logiciel que votre collaborateur comptable


    Votre accès logiciel est identique à celui de votre collaborateur expert-comptable, il gère le multi-utilisateur