Deux exemplaires pour l'homologation de la rupture conventionnelle
Adhérer à MON Comptable ®
Vous adhérez en ligne en 5 secondes

Deux exemplaires pour l'homologation de la rupture conventionnelle

THÈME social
167 caractères
temps de lecture : 1 minute
Déjà visionné par 85 internautes
Résumé :

La rupture conventionnelle a été instaurée par la loi no 2008-596 du 25 juin 2008. Elle vise à permettre à l'employeur et au salarié de convenir de concert de la fin du CDI, en négociant une convention soumise à homologation administrative.

Les 2 parties y trouvent leur compte puisque la rupture conventionnelle, contrairement à une démission, permet au salarié de percevoir l'allocation chômage. Pour l'employeur, cet outil prévient toute contestation ultérieure devant les Prudhomme.

En 2018, on comptabilisait 3,34 millions de ruptures conventionnelles homologuées.


Or, pour que la rupture du contrat de travail soit recevable, l'employeur doit éditer la convention de rupture en deux exemplaires et en transmettre un au salarié.


social


Le Code du travail définit les éléments à respecter dans le cadre d'une rupture conventionnelle homologuée. à savoir que :

  • au cours des entretiens préalables, le salarié peut se faire assister,
  • quinze jours de délais de rétractation doivent être observés par le salarié et l'employeur avant la demande d'homologation auprès de la Direccte,
  • le montant de l'indemnité de rupture ne peut pas être inférieur à celui de l'indemnité légale de licenciement,
  • aucun préavis n'est à effectuer, les périodes de réflexion et d'homologation prennent approximativement 5 semaines,
  • la date de la rupture ne peut pas intervenir avant le lendemain du jour de l'homologation de la convention.


Le Code du travail n'exige pas l'établissement de la convention en 2 exemplaires, dont un à remettre au salarié ; mais la Cour de Cassation sociale a statué le 6 février 2013 face à cette question.

Les magistrats ont estimé que le salarié ne possédait pas les moyens de se rétracter si aucun exemplaire de la convention ne lui était remis au préalable.
Dans cette affaire, le fait que le salarié n'ait pas d'exemplaire de la convention de rupture a entraîné l'annulation de la rupture homologuée et la condamnation de l'employeur à indemniser le salarié, dans le cas d'un licenciement sans cause réelle et sérieuse.

En conséquence, un exemplaire de la convention doit être remis à chacune des parties, employeur et salarié.

L'exemplaire qui revient au salarié doit lui être remis en main propre, afin de lui permettre d'exercer son droit de rétractation en toute connaissance de cause, sous peine de nullité de la rupture.
C'est une condition indispensable en vue de l'homologation de la rupture conventionnelle.

Rédigé le
Mis à jour le 2020-11-29 21:09
Sujet en rapport :
bonus malus bonus malus / fins cdd missions intérim / cdd missions intérim constatées / ruptures conventionnelles ruptures / rupture amiable cdi / bonus malus cotisation / bonus malus entreprises / bonus malus bonus / malus bonus malus / fins cdd missions / cdd missions intérim / missions intérim constatées / maladie professionnelle périodes / travail maladie professionnelle / acquisition droits congés / cet contrôle visite / cotisaient cnav arrco / homologation rupture conventionnelle / exemplaire convention remis / ruptures conventionnelles / conventionnelles ruptures / rupture amiable / contrat travail / recours rupture / rupture conventionnelle /
avis-fiscal
VOUS AVEZ UNE QUESTION FISCALE ?
Demandez l'avis d'un expert-comptable
Via Webcam / Téléphone, vous pouvez poser vos questions à l'expert comptable.
39 € HT 30 Minutes Paiement CB / Paypal
Questions liées :
Quelles sont les missions d'un commissaire aux fusions ?

Toutes les fiches fiscales

Notez cette page
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
5.001
TwitterFacebooklinkedincomptableenligne