• tarifs

    Toujours copié, jamais égalé

    Création EURL SASU + entretien fiscal 99 € HT
    Création SARL SAS SA + entretien fiscal 199 € HT
    Budget Prévisionnel 3 ans en 3 jours 125 € HT

    Compta débute à 25 € HT / mois BILAN compris

  • meilleure offre

    La meilleure offre

    Testez-nous 30 jours,
    satisfait ou remboursé

    Une meilleure offre ? Nous nous alignons

  • réseau expert comptable

    L'expérience
    Réseau d'experts-comptables depuis 1998
    Comptabilité en ligne depuis 2005

    Proche de vous...

    111 adresses en France

  • comptabilité en ligne

    Technologique...

    Logiciel de comptabilité en ligne
    Récupération bancaire automatique sécurisée
    Compta en tps réel
    Coffre fort numérique

  • vie privée

    Vie privée

    Pas de vente / location de vos données,
    nous prenons votre vie privée à coeur
    Vous ne serez pas spammé de notre fait, aucune chance

  • vis fiscal

    -25%

    Nous vous faisons bénéficier de la non majoration de 25% gratuitement.
    Nous sommes expert comptable conventionné
    Vous économisez votre AGA / CGA (100 - 200 €)

  • secteurs d'activités

    Votre métier

    Nous gérons à tous les secteurs d'activités
    LMNP / SCI ? VTC ?
    BA ? Vente de véhicules ? Profession libérale ?
    0 problème, nous gérons

  • Conseils compris

    Conseils compris...

    Le conseil, pilier de notre proposition
    sans frais supplémentaires

  • Collaborateur personnel

    Collaborateur attitré

    Nous vous attribuons un collaborateur unique en fonction de votre activité.
    Pas de ping pong chez nous...

  • Mon Comptable

    Fiche Quelles règles pour la durée d'amortissement des immobilisations


    Fiche fiscale : quelles règles pour la durée d'amortissement des immobilisations ? : en savoir toujours plus

library_books

BUDGET PRÉVISIONNEL 3 ANS

125 HT
description Compte de résultat prévisionnel certifié sur 3 ans,
assignment_turned_in Liste de vos investissements à réaliser & financement,
receipt Édition tableau de financement des investissements

Devis Expert comptable en ligne ?

euro_symbol
Logiciel comptabilité compris
Comptatoo disponible sur Google PlayComptatoo disponible sur App Store
trending_up

CRÉATION ENTREPRISE

99 HT
school Rédaction des statuts juridiques,
open_in_new Inscription au Centre de Formalités des Entreprises,
perm_phone_msg Entrevue avec un juriste / fiscaliste

Adhérer à MON Comptable ®

Vous réalisez votre adhésion en ligne en 5 secondes
Vous devenez client du cabinet pour 30 jours
Vous payez (PAYPAL / CB / prélèvement SEPA / Virement) le premier mois...
Si cela ne vous convient pas, vous gardez le logiciel compta & nous vous remboursons le 1er mois...
Recherche par mots clefs :

Quelles règles pour la durée d'amortissement des immobilisations ?

254 caractères
temps de lecture : 2 minutes
Déjà visionné par 412 internautes
Résumé :

On distingue trois grandes catégories d'immobilisations: immobilisations corporelles, immobilisations incorporelles et immobilisations financières.

Nous parlons ici uniquement des immobilisations corporelles. Autrement dit d'actifs matériels que possède l'entreprise. Ces actifs immobilisés perdent de leur valeur graduellement au cours de leur durée d'utilisation. Afin de tenir compte de cette dépréciation des actifs, l'entreprise réalise un plan d'amortissement. Il s'agit de plans réglementés par l'administration fiscale.


technique comptable



Toutes les immobilisations corporelles sont amortissables, à l'exception des terrains et des oeuvres d'art.
Le bâti,
les matériels et outillages industriels,
les véhicules, le matériel bureautique et informatique, et le mobilier sont donc amortissables.
Les entreprises doivent établir un plan d'amortissement propre à chaque bien.
Ce plan doit tenir compte de la base d'amortissement du bien, de sa valeur résiduelle et de son mode d'amortissement.
Elles tiennent donc un registre des immobilisations et des amortissements sur lequel doivent apparaître :
- la date d'acquisition ou de création et le prix de revient des éléments d'actif de l'entreprise ;
- le montant des amortissements effectués sur ces éléments ;
- ainsi qu'éventuellement le prix et la date de cession de ces mêmes éléments.
La durée d'amortissement d'une immobilisation doit correspondre à la durée réelle d'utilisation du bien par l'entreprise.
Cependant, les PME qui ne dépassent pas deux des trois seuils suivants, à la clôture d'un exercice : un bilan inférieur ou égal à 3 650 000 EUR, un CA HT Inférieur à 7 300 000 € et moins de 50 salariés - sont autorisées à appliquer les durées d'usage fiscalement admises :
matériel : entre 6 et 10 ans,
outillage : entre 5 et 10 ans,
matériel de transport : entre 4 et 5 ans,
mobilier : 10 ans,
matériel informatique (ordinateur notamment) : 3 ans,
brevets : 5 ans,
logiciels : 3 ans.
Les entreprises qui ne rentrent pas dans les critères ci dessus doivent déterminer la durée réelle d'utilisation de leurs immobilisations puis comparer à la dotation fiscale calculée selon la durée d'usage.
Plusieurs méthodes d'amortissements sont autorisées en comptabilité ; les principales étant l'amortissement linéaire, l'amortissement dégressif et l'amortissement variable.
Ces calculs peuvent être effectués directement sur Excel ou via un logiciel de gestion des immobilisations.
L'amortissement linéaire  consiste à répartir de manière égale la perte de valeur des immobilisations de manière constante sur la durée de vie de ce dernier.
L'amortissement d'une immobilisation débute à compter de la mise en service du bien.
L'amortissement variable consiste à amortir un bien sur la base des unités d'oeuvre qu'il consomme.
Par exemple, cela revient à amortir un véhicule en fonction du nombre de kilomètres parcourus.
L'amortissement dégressif st une forme d'avantage fiscal accordé aux entreprises.
Seuls les biens acquis neufs et dont la durée fiscale d'amortissement excède 3 années peuvent bénéficier de cet amortissement.
Sont exclus les véhicules de tourisme.
Sous cette forme de calcul, la date de début d'amortissement est le premier jour du mois d'acquisition du bien.
On part du postulat que la dépréciation du bien est plus forte dans les premières années, les amortissements seront donc plus importants au départ.
Tant que l'entreprise est propriétaire des biens, ces derniers doivent figurer à l'actif de son bilan comptable, même s'ils sont totalement amortis.
Lorsqu'elle s'en sépare elle établira une cession d'immobilisations ou une mise au rebut d'immobilisations pour les sortir.
L'amortissement joue donc un rôle capital dans le plan comptable des entreprises.
 
 
 
posté le
Corrigé le 2019-03-25
 

VOUS AVEZ UNE QUESTION FISCALE POINTUE ?
Demandez l'avis d'un expert



Via Webcam / Téléphone vous pouvez poser votre question à l'expert comptable. Paiement par CB
avis-fiscal
 
Questions liées :
Quels choix fiscaux à privilégier pour un métreur ?

Toutes les fiches fiscales