Fiche : Quelle différence entre un contrôleur des impôts et un inspecteur des impôts ?

THÈME fiscalité
185 caractères
temps de lecture : 1 minute
Déjà visionné par 3068 internautes
Résumé :

Le contrôleur des impôts et l'inspecteur des impôts sont des experts en gestion du patrimoine public.

Tous 2 assurent auprès de l'Etat une mission de contrôle, de recouvrement et de gestion de comptabilité. Précisément, ils contrôlent les déclarations fiscales des contribuables et des entreprises et gèrent les recettes et les dépenses de l'Etat et des collectivités territoriales.

Ils sont garants de l'application des règles concernant les finances publiques.

Tous 2 travaillent à la Direction générale des Finances Publiques (DGFIP), direction rattachée au Ministère de l'Economie et des Finances. Ils peuvent aussi être affectés dans un centre des impôts (SIE/SIP), ou à la brigade de recherche et de contrôle, ou au ministère.
A savoir que les postes à pourvoir dépendent des besoins du ministère des Finances.


Les différences entre le contrôleur et l'inspecteur sont liées aux concours d'une part, et aux fonctions d'encadrement d'autre part. Seuls les inspecteurs des finances publiques sont cadres.


fiscalité


Tous 2 ont dû passer un concours pour être admis à l' école Nationale de Finances Publiques qui forme chaque année plus de 6 500 stagiaires en formation statutaire. Ils y acquièrent une connaissance pointue des règles juridiques et fiscales et développent une expertise en recouvrement, en gestion et en droit.


Cependant, le concours n'est pas le même. L'inspecteur des impôts est un fonctionnaire de catégorie A, alors que le contrôleur des impôts est un fonctionnaire de catégorie B qui pourra ensuite évoluer vers le poste d'inspecteur via un concours interne.

Le recrutement sur concours se fait au niveau BAC pour le contrôleur des finances publiques, tandis que  l'inspecteur doit avoir un diplôme de niveau BAC+3 et un casier judiciaire vierge.


La formation de l'inspecteur Elève  dure 18 mois : 12 mois de découverte des services, suivi de 6 mois de stage pratique. Le programme couvre l'ensemble de la fiscalité (entreprises, personnes et locale), des finances publiques, de la comptabilité générale, du droit des sociétés et du droit public.

Via les concours et la promotion interne, l'inspecteur des impôts pourra ensuite devenir inspecteur divisionnaire, puis inspecteur principal avec la responsabilité d'un ou plusieurs services, ou d'une perception.


La formation du contrôleur des impôts dure 7 mois, suivie d'un stage pratique.

Il pourra ensuite évoluer vers un poste de contrôleur principal ou d'inspecteur des finances publiques, en passant un concours interne.


Seul l'inspecteur des finances publiques cumule des fonctions d'encadrement, de vérification et de conception. Cadre, il peut notamment être :
>     Expert de la fiscalité directe locale
>     Responsable des contrôles fiscaux, il met en oeuvre les procédures d'investigation nécessaires.
>     Responsable adjoint d'un service des impôts (SIE ou SIP)


Tandis que le contrôleur des finances publiques occupera des postes de :

>     Chargé du recouvrement
>     Chargé de la comptabilité du secteur public local
>     Chargé du contrôle fiscal sur dossier
>     Chargé du contentieux des impôts des personnes et des entreprises.

Rédigé le
Mis à jour le 2019-09-30 21:10
Sujet en rapport :
contrôleur impôts évoluer contrôleur / impôts évoluer contrôleur publiques / impôts sie sip / contrôleur impôts évoluer / impôts évoluer contrôleur / évoluer contrôleur publiques / contrôleur impôts / recouvrement gestion / impôts sie / sie sip / impôts évoluer / évoluer contrôleur / contrôleur publiques / contrôleur / impôts / gestion / etat / contrôle / recouvrement / comptabilité / fiscales / entreprises / règles / publiques / direction /
avis-fiscal
VOUS AVEZ UNE QUESTION FISCALE ?
Demandez l'avis d'un expert-comptable
Via Webcam / Téléphone, vous pouvez poser vos questions à l'expert comptable.
39 € HT 30 Minutes Paiement CB / Paypal
Questions liées :

Toutes les fiches fiscales

Twitter Facebook linkedin Comptatoo sur Twitch Comptatoo sur youtube comptableenligne

  • Création société

    Immatriculation 149 € HT


    Entretien fiscal, rédaction de vos statuts et immatriculation pour 149 € HT


  • Sans frais cachés

    Nous nous tenons à notre proposition tarifaire


    Bilan, fiscalité, conseil expert-comptable. Tout est compris, rien à ajouter


  • Liberté

    Aucune obligation croisée entre nos diverses prestations


    Pas d'obligation entre nos prestations, Prévisionnel / Création / Bilan annuel / Suivi comptable / Juridique sont des prestations indépendantes


  • Collaborateur métier

    Votre collaborateur vous est affecté selon votre type d'activité


    Affectation d'un collaborateur expert-comptable en fonction de votre secteur d'activité