Que contient l'accord sur la réforme du marché du travail du 11 janvier 2013 ?

L'accord national interprofessionnel (ANI) sur la réforme du marché du travail a été signé le 11 janvier 2013 par les syndicats (CFDT, CFTC, CGC) et les organisations patronales (Medef, CGPME, UPA). 

Cet accord marque une étape importante dans l'évolution du droit du travail. Il prévoit deux volets principaux : de nouveaux droits aux salariés et des mesures qui offrent plus de flexibilité aux entreprises.

Ses dispositions vont être insérées dans le Code du travail dans le cadre de la loi relative à la sécurisation de l'emploi du 14 juin 2013.


Petit tour d'horizon. 

 

social
199 caractères
temps de lecture : 1 minute
Déjà visionné par 95 internautes
Vocaliser ce contenu

De nouveaux droits pour les salariés afin de sécuriser l'emploi

-  Complémentaire santé collective
L'accès à une mutuelle d'entreprise est généralisé. Elle doit être financée pour moitié par l'employeur et comprendre un panier minimum de soin. 

-  Droits rechargeables de l'assurance chômage. 
Pour calculer la durée des droits aux allocations chômage, les précédentes périodes d'emplois sont prises en compte et non plus seulement la dernière.

-  Temps partiel encadré
Afin de limiter les situations de précarité et les abus, le temps partiel doit être au minimum de 24h/semaine, sauf pour certains secteurs ou si le salarié en fait expressément la demande.  

-  Création du Compte Professionnel de Formation (CPF)
Succédant au DIF, il permet l'acquisition de 20 h de formation par an, transférables d'une entreprise à l'autre. 

-  Taxation des CDD 
Une surcotisation chômage est mise en place pour certains CDD de courte durée. Par exemple, elle fait passer la cotisation de 4% à 7% pour les CDD inférieurs à 1 mois.  En revanche, le dispositif ne s'attaque pas aux CDD de remplacement, aux contrats saisonniers et à l'intérim.


Des dispositions pour une meilleure flexibilité des entreprises 

-  Accord de maintien de l'emploi
En cas de difficultés, une entreprise peut conclure un accord collectif pour diminuer le temps de travail et les rémunérations sans passer par un plan social. En contrepartie, elle s'engage à ne pas licencier.-

-  Facilitation des licenciements collectifs pour motif économique
La procédure est simplifiée. Les plans sociaux sont établis dans le cadre de négociations avec les syndicats ou par homologation administrative dans les 21 jours. Des délais de contestation maximum sont préétablis.

-  Mobilité interne à l'entreprise
Pour faciliter les restructurations, la mobilité interne peut être rendue obligatoire si un accord d'entreprise le prévoit et sous condition de salaire ou de classification identique. 


Rédigé le
Mis à jour le 2020-07-10 12:40
réforme marché travail réforme marché marché travail droits salariés réforme marché travail syndicats droits salariés entreprises dispositions emploi entreprise cdd mobilité
avis-fiscal
Comptabilité GRATUITE.
OCR, RECUP BANCAIRE, IA, AGENDA, TABLEAUX DE BORD
Ouvrir son compte
https://comptatoo.fr

Toutes les fiches fiscales

Facebook linkedin Comptatoo sur Twitch Comptatoo sur youtube comptableenligne

  • Testez

    Vous pouvez tester le logiciel


    Vous pouvez tester le service en ouvrant le compte logiciel gratuitement


  • Inflation

    Pas d'inflation chez nous


    L'inflation de nos tarifs ? Nous ne connaissons pas


  • Confiné ?

    Pas de différence


    Un nouveau confinement en vue ? Aucun impact sur notre fourniture de services.


  • Tableaux de bord

    Tableaux de bord métier en temps réel


    Vous avez vos tableaux de bord en fonction de votre activité, vous pouvez même les personnaliser


  • Mobilité Nomade

    Derrière votre ordinateur, tablette ou smartphone chez vous ou sur un chantier


    Vous pouvez gérer votre compta depuis chez vous, vos locaux professionnels ou en déplacement


  • Collaborateur métier

    Votre collaborateur vous est affecté selon votre type d'activité


    Affectation d'un collaborateur expert-comptable en fonction de votre secteur d'activité