• Toujours copié, jamais égalé Compta débute à 24.9 € HT / mois BILAN compris

  • Conseils compris Le conseil, pilier de notre proposition sans frais supplémentaires conseils
    comptabilité en ligne
  • Proche de vous....
    Réseau de cabinets d'expert-comptable depuis 1998 Comptabilité en ligne depuis 2005 111 adresses en France.
    cabinet expert-comptable
    visa fiscal
  • Collaborateur attitré Nous vous attribuons un collaborateur unique, en fonction de votre activité. Pas de ping-pong chez nous...
    Conseils compris
  • Collaborateur personnel
    Technologique Logiciel de comptabilité en ligne Récupération bancaire automatique sécurisée Compta en temps réel Coffre-fort numérique comptabilité en ligne
  • -25% Nous vous faisons bénéficier de la non-majoration de 25% gratuitement. Nous sommes expert-comptable conventionné. Vous économisez votre AGA / CGA (100 - 150 €)
  • Fiche : Mutuelle obligatoire pour les salariés, que conseillez vous ?


    Fiche fiscale : mutuelle obligatoire pour les salariés, que conseillez vous ? : en savoir toujours plus
Mutuelle obligatoire pour les salariés, que conseillez vous ?
Adhérer à MON Comptable ®
Vous adhérez en ligne en 5 secondes

Mutuelle obligatoire pour les salariés, que conseillez vous ?

THÈME social
216 caractères
temps de lecture : 2 minutes
Résumé :

Depuis le 1er janvier 2016, toutes les entreprises et les associations sont tenues de proposer une couverture complémentaire santé collective à ses salariés, quelle que soit leur ancienneté dans l'entreprise.

L'objectif étant d'assurer une couverture santé minimale à tous les salariés.

En revanche, la mutuelle obligatoire ne concerne pas la fonction publique, ni les salariés à domicile employés par les particuliers.


A savoir qu'une complémentaire santé prend en charge une partie des frais de santé qui ne sont pas remboursés par la Sécurité sociale. Avoir une complémentaire santé permet donc à tout salarié de compléter ses remboursements de frais de santé.


Depuis 2018, la complémentaire santé doit aussi couvrir les ayants droit de l'ensemble des salariés, autrement dit leurs enfants et leurs conjoints (pacs ou mariage).


social


Quelles sont les obligations de l'employeur ?

Il choisit librement l'assureur et négocie le contrat collectif qui doit obligatoirement :

>     Prévoir une cotisation de sa part à hauteur de 50 % minimum, le reste étant à charge du salarié;

>     Respecter un socle de garanties minimales, appelé le panier de soins.

Ces garanties minimales doivent couvrir :
>     L'intégralité du ticket modérateur sur les consultations, actes et prestations remboursables par la CPAM;
>     L'intégralité du forfait hospitalier;
>     Les dépenses de frais dentaires à hauteur de 125 % du tarif conventionnel ;
>     En matière de frais d'optique, un minimum de prise en charge fixé à 100 € pour une correction simple et 150 € pour une correction complexe.
Ce, par période de 2 ans (Sauf pour les enfants ou en cas d'évolution de la vue)
L'employeur transmet un bulletin d'adhésion au salarié, qui n'a aucune démarche à faire.


Dans certains cas, à condition de justifier d'une complémentaire individuelle, les salariés sont en droit de refuser de cotiser à la complémentaire santé de l'entreprise, précisément :

>     Le salarié qui dispose de la CMU-C ou de l'ACS;
>     Le salarié déjà couvert par un contrat collectif de l'un de ses employeurs, en cas d'employeurs multiples;
>     Le salarié à temps partiel ou en contrat d'apprentissage pour qui la cotisation est d'un montant supérieur ou égal à 10% de leur rémunération brute.

Selon le Code de la Sécurité sociale, les salariés en contrat de mission intérimaire ou en CDD de moins de 12 mois peuvent être dispensés de l'adhésion à la complémentaire santé obligatoire.
A condition de justifier d'une complémentaire individuelle et d'informer leur employeur grâce à une lettre manuscrite avec accusé de réception.

Quant à la portabilité, il s'agit de continuer à bénéficier de la mutuelle de son entreprise malgré la fin du contrat de travail.

C'est effectivement possible si ces 2 conditions sont réunies :

>     Si le salarié a fait l'objet d'une rupture de son contrat de travail pour un motif autre que la faute lourde;
>     Et si la cessation du contrat de travail ouvre droit à une prise en charge par l'Assurance chômage.

Ce, pendant la durée d'indemnisation du chômage et au maximum 1 an.
 

Fiche postée le
Fiche corrigée le 2019-09-30
Sujet en rapport :
ajoutée entreprises / entreprise cvae / échelle mobile / assujettis assurance / sas sasu / contrat travail / fonctions techniques / pôle emploi / contribution assurance / bonus malus / réforme entreprises / secteurs activité / complémentaire santé / santé complémentaire / contrat collectif / complémentaire individuelle / cvae / cotisation / ajoutée / entreprises / contribution / cet / due / taxe / profit / activité / base / cours / affaires / entreprise / imposition / gestion / échelle / mobile / contrat / indice / révision / prix / locative / déj /
 

VOUS AVEZ UNE QUESTION FISCALE ?
Demandez l'avis d'un expert-comptable



Via Webcam / Téléphone, vous pouvez poser vos questions à l'expert comptable.
39 € HT 30 Minutes Paiement CB / Paypal
avis-fiscal
 
Questions liées :

Toutes les fiches fiscales

Notez cette page
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
5.001
TwitterFacebooklinkedincomptableenligne