Fiche : L'addiction aux vidéos jeux

THÈME social
228 caractères
temps de lecture : 2 minutes
Résumé :

Les jeux vidéo ont débarqués dans les foyers dès les années 1980 et ne cessent de conquérir les jeunes générations depuis. Parallèlement l'addiction aux vidéos jeux, ou cyberaddiction, est devenue un sujet de plus en plus préoccupant.

Connaissez-vous la Classification internationale des maladies (CIM) ? Elle est gérée par L'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) et constitue la norme internationale de notification des maladies et des problèmes sanitaires. L'inclusion d'un trouble dans la CIM est prise en compte par les pays lorsqu'ils planifient leurs stratégies de santé publique.
Or, le trouble du jeu vidéo (gaming disorder) a été inclus dans la CIM-11 en 2019 alors que dès 2013 une enquête menée sur un échantillon d'élèves d'Ile-de-France démontrait l'usage problématique des jeux vidéo pour 1 adolescent sur 8.

L'addiction au jeu vidéo est clairement diagnostiquée lorsque le joueur lui accorde une telle priorité que le jeux vidéo prend le pas sur ses autres intérêts et altère ses activités familiales, sociales, éducatives et professionnelles en dépit des répercussions dommageables. Ce, sur une période d'au moins 12 mois.


Avant d'atteindre de telles proportions, comment reconnaître les premiers signes ?
Quelles sont les solutions en matière de prévention ?
Si l'addiction aux jeux vidéo s'installe, quelles sont les possibles prises en charge ?


social


En réalité ce n'est pas le jeu en lui-même qui est addictif : c'est la personnalité du joueur et son environnement qui sont susceptibles de créer une consommation excessive de jeux vidéo.

En conséquence l'environnement proche des gros joueurs, sa famille et ses amis, doivent connaitre les signaux d'alerte pour intervenir rapidement.
L'OMS en a fixé 3 :
> un temps important passé à jouer. Quand le jeu vidéo devient son unique priorité et sa seule source de plaisir.

> des conséquences négatives sur la vie quotidienne,

> une perte de contrôle face aux écrans.


L'addiction aux jeux vidéos a pour conséquence une baisse des résultats scolaires, des troubles de concentration et de sommeil. Le joueur accro aux jeux vidéo développe également des troubles de l'anxiété, de la tristesse et de l'agressivité.

Quant à la prise en charge, elle passe par la consultation d'un psychiatre ou d'un psychologue. Au sein des hôpitaux, des services d'addictologie sont spécialisés dans la prise en charge de l'addiction aux jeux vidéo.


En dehors de toute conduite addictive dans la pratique des jeux vidéo, des études ont montré ses apports positifs. En effet, jouer à des jeux vidéo contribue au développement des capacités cognitives (attention visuelle, concentration, mémoire) et à une meilleure coordination entre l'oeil et la main. De plus, le fait de jouer aux MMORPG (Massively Multiplayer Online Role Playing Game) renforce la dimension sociale d'appartenance à une communauté et donc l'estime de soi.


Rédigé le
Mis à jour le 2021-01-15 12:31
Sujet en rapport :
addiction jeux / addiction / jeux / maladies / cim / santé / trouble / jeu / joueur / charge / environnement / troubles / concentration /
avis-fiscal
VOUS AVEZ UNE QUESTION FISCALE ?
Demandez l'avis d'un expert-comptable
Via Webcam / Téléphone, vous pouvez poser vos questions à l'expert comptable.
39 € HT 30 Minutes Paiement CB / Paypal
Questions liées :
Qu'est-ce qu'un psychothérapeute ?

Toutes les fiches fiscales

Notez cette page
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
5.001
Twitter Facebook linkedin Comptatoo sur Twitch Comptatoo sur youtube comptableenligne