• tarifs
    Toujours copié, jamais égalé
    Budget Prévisionnel Certifié 124.9 € HT

    Compta débute à 24.9 € HT / mois BILAN compris

  • meilleure offre

    Proche de vous....

    Réseau de cabinets d'expert-comptable depuis 1998
    Comptabilité en ligne depuis 2005
    111 adresses en France.
    cabinet expert comptable
    meilleure offre
  • comptabilité en ligne
    Conseils compris
    Le conseil, pilier de notre proposition
    sans frais supplémentaires
    conseils
    comptabilité en ligne
  • secteurs d'activités
    Votre métier
    Nous gérons tous les secteurs d'activités
    LMNP / SCI ? VTC ? Livre de caisse ?
    BA ? Vente de véhicules ? Profession libérale ?
  • Conseils compris
    Technologique
    Logiciel de comptabilité en ligne
    Récupération bancaire automatique sécurisée
    Compta en tps réel Coffre fort numérique
    comptabilité en ligne
  • Collaborateur personnel
    -25%
    Nous vous faisons bénéficier de la non majoration de 25% gratuitement.
    Nous sommes expert comptable conventionné
    Vous économisez votre AGA / CGA (100 - 150 €)
  • Collaborateur attitré
    Nous vous attribuons un collaborateur unique,
    en fonction de votre activité.
    Pas de ping pong chez nous...
  • Mon Comptable

    Fiche L'intermédiation financière des banques


    Fiche fiscale : l'intermédiation financière des banques ? : en savoir toujours plus

Qui êtes vous ?
Le coût ?
Pour qui ?
Résiliation ?
Satisfait ou remboursé
Coronavirus
L'intermédiation financière des banques

Adhérer à MON Comptable ®

Vous adhérez en ligne en 5 secondes

L'intermédiation financière des banques

252 caractères
temps de lecture : 2 minutes
Déjà visionné par 191 internautes
Résumé :

Le Management des risques bancaires est devenu un atout pour les établissements bancaires dans le monde entier. Ces dernières années, ils ont focalisés leurs attentions sur la gestion des risques de liquidité, qui compte parmi les risques les plus importants dans le secteur bancaire.

Il s'agit d'une vraie menace, non négligeable, qui pourra mettre en péril la pérennité des agences bancaires en cas de non solvabilité de la majorité des clients.




Voilà pourquoi, il est important de suivre le principe de prudence en anticipant à l'avance le niveau des risques encourus en mesurant les conséquences désastreuses et irréversibles.

Dans ce sens, les banques doivent se procurer tous les moyens nécessaires afin de faire face aux risques qui sont susceptible de se réaliser dans un environnement en perpétuel changement.
Car, en cas de réalisation de ces risques, la banque pourra se retrouver avec des ressources limitées, des actifs liquides insuffisants pour financer ses investissements et s'acquitter de ses engagement au moment même de leur survenance.

Le risque de liquidité à titre d'exemple, peut engendrer un risque systémique, il est à l'origine de plusieurs crises dont la crise Subprime de 2007-2008.

 

De nos jours, les établissements bancaires se sont vus dans l'obligation de mettre en place de véritables outils de gestion de ces risques pour maîtriser, dans les meilleures conditions de rentabilité des fonds propres, les conséquences négatives potentielles des risques financiers.

Cet instrument de gestion s'intéresse particulièrement au risque de liquidité, qui se rapporte principalement à l'organisation financière des banques au quotidien.
Il stipule qu'un manque de liquidité disponible pour faire face aux créances risque de ne pouvoir vendre un produit à un prix avantageux.
En effet, certains titres sont, par nature, moins liquides que d'autres et comportent un risque élevé.
Selon l'approche classique de Gurley et Shaw (1960) : La banque est définie comme un intermédiaire financier monétaire.
L'activité principale de la banque est l'intermédiation entre les agents à excédent de ressources et les agents à déficit de financements, recevant des premiers des dépôts liquides à vue ou à terme contre rémunération, et octroyant aux deuxièmes des crédits rémunérés à taux d'intérêt débiteurs largement supérieurs aux taux d'intérêt créditeurs dont bénéficient les déposants.

Selon Jean Pierre Paratat : " Les intermédiaires financiers bancaires peuvent être définis comme des établissements bancaires qui collectent des ressources dégagées pour des particuliers, des entreprises ou des pays extérieurs à la métropole et les émettent à la disposition d'autre particulier, entreprises ou pays extérieurs à la métropole pour la couverture de leurs besoins de financement".

De leur côté, Towsend (1979), Diamand et Dybing (1983) et autres, insistent sur la particularité et l'importance des banques dans le financement de l'économie " leur rôle spécial décrit la réalité qu'elles fournissent la liquidité pour leurs clients pour financer leurs projets d'investissements".

A partir de là, on peut dire que les banques jouent un rôle d'intermédiation financière monétaire, par l'acceptation de dépôts à vue et à terme et leur transformation sous forme de crédits et d'engagements envers les emprunteurs.

Pour mieux cerner cette notion d'intermédiation bancaire il est utile de voir les activités d'intermédiation d'une banque.

posté le
Corrigé le 2020-05-05
 

VOUS AVEZ UNE QUESTION FISCALE POINTUE ?
Demandez l'avis d'un expert-comptable



Via Webcam / Téléphone, vous pouvez poser vos questions à l'expert comptable.
39 € HT 30 Minutes Paiement CB / Paypal
avis-fiscal
 
Questions liées :

Toutes les fiches fiscales

Notez cette page
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
5.001
TwitterFacebooklinkedincomptableenligne