Fiche : Lmnp et résidence principale

THÈME immobilier
225 caractères
temps de lecture : 2 minutes
Résumé :

LMNP correspond au statut du Loueur de Meublé Non Professionnel. La majorité des LMNP sont des particuliers qui investissent dans l'achat d'un bien immobilier et le meublent dans le respect de la loi ALUR pour bénéficier de la fiscalité avantageuse liée à ce statut. L'objectif étant de se constituer un patrimoine immobilier et une rente pour leur retraite.

Contrairement à la location nue, les revenus issus de la location de logements meublés sont soumis à l'impôt sur le revenu (IR) et doivent être déclarés en tant que bénéfices industriels et commerciaux (BIC).
En tant que loueur de meublés, il est possible d'investir dans l'ancien ou le neuf, notamment au sein de résidences de services. On parle alors de bail commercial de longue durée qui les lie à l'exploitant de la résidence.


immobilier


La location d'une chambre meublée au sein de votre résidence principale

D'autres font le choix de louer une partie de leur résidence principale. Auquel cas ils peuvent mettre en location une chambre meublée :
> à un étudiant qui en fait sa résidence principale, ou un salarié en mobilité qui en fait sa résidence temporaire
> ou de façon occasionnelle, on parle alors de chambres d'hôtes


La chambre louée doit respecter les critères de salubrité imposé dans le cadre d'une location immobilière, à savoir que :
> la pièce doit pouvoir être éclairée naturellement et facilement aérée. De fait une fenêtre ouvrant sur l'extérieur est obligatoire,
> la pièce doit faire 9 m² minimum, la hauteur sous plafond supérieure à 2,20 mètres et son volume doit être supérieure à 20 m3,
> les prises électriques doivent respecter les dernières normes en vigueur.

De plus, le locataire doit pouvoir accéder aux parties sanitaires et à la cuisine.

 

Seuils à respecter pour bénéficier de l'exonération d'impôt sur le revenu

Dans le premier cas de figure, tant que la mise en location d'une pièce de votre résidence principale vous rapporte moins de 760 € de loyers TTC par an, vos revenus seront exonérés d'impôt sur le revenu.

Dans le second cas de figure, vous devez respecter les seuils fixés par l'administration fiscale pour que votre revenu locatif soit également exonéré d'impôt.

Ainsi, du 01/01/2020 au 31/12/2023, le loyer annuel par mètre carré de surface habitable (charges non comprises), ne doit pas excéder :
- 140 €
- 190 € en île-de-France

Pour une chambre meublée de 12 m2 à Nantes par exemple, vous ne pourrez pas fixer un loyer mensuel hors charges au delà de 151 EUR, soit (13 m2 × 140 €)/12 mois.

Si vous dépassez ces seuils, vos recettes locatives seront soumises à l'IR, sous le régime micro-BIC tant qu'elles restent inférieures à 72 600 € par an. Dans le cas contraire, non seulement vos revenus locatifs sont exonérés, mais en plus vous n'avez pas à les déclarer.

à noter que vous bénéficiez de l'exonération même si votre locataire étudiant a conservé son domicile légal chez ses parents.


Consultez nous pour valider vos choix de façon à optimiser vos revenus locatifs.

Rédigé le
Mis à jour le 2021-02-05 13:36
Sujet en rapport :
impôt revenu / location meublée / revenus locatifs / lmnp / statut / loueur / immobilier / location / revenus / meublés / impôt / revenu / bic / meublée / étudiant / locataire / seuils / exonération / locatifs /
avis-fiscal
VOUS AVEZ UNE QUESTION FISCALE ?
Demandez l'avis d'un expert-comptable
Via Webcam / Téléphone, vous pouvez poser vos questions à l'expert comptable.
39 € HT 30 Minutes Paiement CB / Paypal
Questions liées :

Toutes les fiches fiscales

Notez cette page
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
5.001
Twitter Facebook linkedin Comptatoo sur Twitch Comptatoo sur youtube comptableenligne